• blandinebergeret21

The father de Florian Zeller – 2021


#Letempsquipasse


Anthony, 80 ans, refuse catégoriquement l'aide de sa fille Anne, qui a pour projet de quitter Londres et de placer son père.


The father, joué par un Anthony Hopkins talentueux, commence à douter de l’intention de ses proches. Le spectateur avec. Tour à tour hébété, en colère, triste et vulnérable, il ne sait plus à qui se fier. Sa fille aînée, qui semble dévouée ? Son gendre, détestable, qui fait des apparitions chez lui sans y être invité ? Ou cette nouvelle jeune femme, une aide-soignante qui lui est imposée, le portrait craché de sa cadette qu’il aimerait tant revoir.


La mise en scène est extrêmement bien menée. Jusqu’à la fin du film, je me suis demandé si l’entourage du père cherchait à le placer contre son gré, de manière violente pour s’en débarrasser, comme un rebus du temps passé ou si son cas nécessitait en effet un placement, de gré ou de force.


Démence, rêve éveillé ou réalité ?


Telle est la question….

Posts récents

Voir tout