• blandinebergeret21

Là où chantent les écrevisses


#Fauneetflore


J'avais lu de très belles critiques et je me suis laissée tenter. Bien qu'en empathie avec la petite Kya, à la personnalité attachante et décalée, livrée à elle-même, en marge de la société, la magie n'a pas opéré jusqu'au milieu du récit. Citadine, je n'ai pas plongé dans la faune et la flore des marais de Caroline du Nord. Trop détaillée, trop descriptive à mon goût. Tels les oiseaux que l'héroïne adore observer, je n'ai pas pris mon envol.

La seconde partie, plus dynamique, en interaction avec plusieurs personnages m'a réconcilié avec l'histoire. Une histoire de solitude, de trahison, de liberté, d'amour et désamour, de racisme aussi avec Jumping et Mabel, deux portraits hauts en couleur, touchants et bienveillants.


À lire sans modération pour les amoureux de la nature, des paysages marécageux, des volatiles en tout genre…


Posts récents

Voir tout