• blandinebergeret21

Course à pied


#Femme


« Vendredi matin », chuchote mon cerveau endormi


« Week-end à l’horizon » me susurre mon conjoint


« Bip, bip, bip » claironne mon réveil à plusieurs reprises


« Crunch, crunch » craquent les céréales dans ma bouche


« Beurk » se révulse mon estomac au saut du lit


« Des bibis» crie mon petit

« Salut Man » jette la grande


L’eau chaude qui se répand sur mes membres me procure un instant de répit. Mon corps se teinte de marbrures rosées, ma peau ressemble à celle d’une crevette, rouge de plaisir. J’apprécie cette étape qui me revigore en douceur, me réchauffe de l’intérieur. J’enfile mes vêtements préparés la veille, saute dans mes escarpins et entame un marathon.


« Clap, clap, clap » résonnent mes talons sur le bitume du trottoir


« Floc, Floc, Floc » martèle la pluie sur mes lunettes embuées


« Ouf » m’entends-je dire dans un murmure, « j’ai mon parapluie »


« La cucaracha, la cucaracha » entonne mon téléphone en transe


« Biiiiiiiiip », me nargue-t-il d’avoir décroché trop tard


« Vot’ monnaie » déclare d’un ton sec la guichetière


« Cling » rebondit la pièce rendue en un geste sauvage


« Badaboum, badaboum » bat à tout rompre mon cœur dans la montée des escaliers


« Atchi » s’époumone un vieux monsieur à proximité


« Merci Madame » hurle l’adolescente pour me remercier d’avoir retenu le portillon


« Je vais l’attraper » me répète la méthode Coué


« Drinnnnnnnng » retentit de façon tonitruante la porte du RER


Devant mon nez retroussé de colère.


Blandine Bergeret - extrait de "Elle voudrait des étoiles, des étincelles et des papillons verts dans ses cheveux" - novembre 2020

Posts récents

Voir tout