• blandinebergeret21

Athènes, coeur de la Grèce antique

#Letempsquipasse


Vieille de plus de 2500 ans, la capitale grecque conjugue avec subtilité antiquité et modernité.


Au cours d’un séjour de trois jours à la découverte de la ville, je ne pouvais pas louper l’Acropole, un incontournable, le site consacré à la déesse Athéna. Comme de nombreux touristes, j’ai gravi la colline, un peu désabusée, me disant que c’était certainement une visite-cliché, sans surprise avec un décor en carton-pâte. Mais dès mes premiers pas, j’ai été subjuguée par l’emblématique Parthénon, pourtant en réfection, par le temple d’Athéna Nikê et par l’Erechthéion et ses six célèbres caryatides… de superbes bâtiments antiques en marbre blond qui surplombent la ville.



Au-delà d’être un eldorado pour les passionnés d’histoire et d’archéologie, Athènes est une métropole grouillante, de jour comme de nuit, aux terrasses de restaurants animés pour des dégustations colorées. Salade grecque. Poulpe grillé. Moussaka. Yaourths au miel et pistaches. Baklava. Un régal.


Les quartiers de la ville se découvrent à pied. Monastiraki, son ancienne mosquée et son marché aux puces. Plaka et son ambiance villageoise, tel Montmartre. Psiri et ses ruelles encombrées de bars et de murs recouverts de graffitis. Le jardin national pour une ballade au vert et la place Syntagma avec la relève de la garde devant le monument du Soldat inconnu. Au gré de mes pérégrinations, j’ai découvert de minuscules églises orthodoxes, riches d’icônes et de fresques murales, des vieilles pierres, par milliers, des colonnes et des portails antiques. Et des chats. Par centaines, qui déambulent sur les places de la ville ou alanguis à l’ombre des oliviers et cyprès.


Un court séjour intense ! Une ville à découvrir !




Posts récents

Voir tout